︎






STEVE

« Mon père n’a jamais accepté mon homosexualité. Un jour il a dit que, si j’étais en train de me noyer,
il n’hésiterait pas à maintenir ma tête sous l’eau. Cette phrase-là, là... ça m’a marqué. »

« My dad never accepted my homosexuality. One day, he told me that if I was drowning,
he would not hesitate to push my head under the water. Those words… was marked in my mind. »





MARYSE

« Ne plus avoir de tumeur ne signifie pas ne plus vivre avec le cancer. Depuis ma vie est une salle d’attente avec laquelle j’ai fait la paix et dont j’ose même me moquer. »

« Having no more tumour doesn’t mean that I stopped living with cancer. Since then, my life has been like a waiting room which now I made peace with and even dared making fool of it. »





   

FRANCIS

« Souvent je me suis fait l’illusion que je n’avais pas le choix, comme si j’avais un devoir moral d’endurer. Tout ce que j’ai fait, je l’ai fait par amour. Puis, un jour, j’ai trouvé le courage de choisir pour moi. »

« I often fooled myself in the illusion that I don’t have the choice as I had the moral duty to endure it. Everything that I did, I did it for love. And one day, I found the bravery of choosing myself. »






MAËLLE

« Mon corps a vécu cinq grossesses et m’ a offert deux enfants vivants.
La dernière vécue a transformé mon ventre en cercueil pour quelques heures. Celle-ci a failli m’achever…
Mais je me dois de résister pour eux, pour moi. »

« My body went through five pregnancies and gave me two alive children.
The last pregnancy turned my body into a coffin for a few hours. That last one almost killed me.
But I must resist for them and for myself. »